PUBLICATIONS D'AML

Le soin psychique en réanimation

Œuvrer pour l'accompagnement psychologique des patients, des familles et des soignants

Coordonné par
  • Hélène C.Priest
  • Hélène Viennet
  • Joseph Gazengel
Intériorité-R.jpg

Editions Seli Arslan

Les unités de réanimation, qu’elles soient polyvalentes, pédiatriques, chirurgicales ou de médecine intensive, bouleversent les repères de tous ceux qui s’y risquent. Travailler ou séjourner dans ces unités relève d’une épreuve. La vie psychique des patients et des familles y est particulièrement menacée par la situation anxiogène vécue et requiert l’attention des divers membres des équipes. Les auteurs montrent la nécessité de soutenir cette vie psychique grâce à un accompagnement par des psychologues cliniciens et des psychanalystes. La présence, l’écoute, les regards et paroles qu’ils proposent sont les outils par lesquels la souffrance psychique peut être soulagée, quel que soit l’état du patient, du coma profond à la phase d’éveil. Cet accompagnement concerne les patients, leurs proches, mais aussi les professionnels confrontés quotidiennement aux difficultés des services de réanimation. Les différents textes reflètent la richesse de l’expérience des auteurs qui exercent en tant que psychologues, psychanalystes, médecins réanimateurs et dans d’autres disciplines au sein d’équipes en soins intensifs, en néonatologie ou en réanimation. Des témoignages de patients réanimés viennent compléter les réflexions. Le partage de leur vécu permet de donner du sens à l’impalpable, au «trou noir» que représente le passage en réanimation, dont on peut sortir vivant mais jamais indemne. Les rencontres toujours singulières de patients réanimés sont au cœur de ce livre. Il contribue à la clinique de la réanimation en insistant sur l’importance d’une pratique interdisciplinaire au service des patients, des familles et des professionnels.Le soin psychique requiert l’accueil de l’autre, une offre de paroles, avec des mots justes et authentiques.

Actes des journées d'étude

Exposé de Sara Piazza, psychologue en réanimation :
Corps morts COVID, violence du cadavre contagieux

Un duo en musique animé par Chloé Alombert, psychologue-clinicienne

  • Eric Fiat, Philosophe

  • Claire Oppert, violoncelliste et art-thérapeute

Gradiva_Freud.jpg

EN RÉANIMATION , LES PSY PAR TOUS LES TEMPS ...(14 décembre 2020)

La Covid -19 telle une vague est venue bouleverser les savoir-faire de chacun en médecine intensive - réanimation.

Durant cette situation inédite, il fut question de temps : attente, urgence, puis une certaine habitude.

Il fut question de corps, corps accueillis, corps intubés, suppléés à l’extrême, corps retournés, sortant vifs sous les applaudissements ou morts enfermés dans une housse.

Il fut question des proches et de communication. Que dire, comment accueillir et transmettre, comment accompagner ceux qui ont été tenus dehors ?

Il fut question de solidarité et de partages. S’arcboutant, les professionnels de réanimation ont fait face et formèrent équipe.

Il fut question de créativité et d’inventivité, avec les moyens du bord pour soigner, écouter, accueillir, chacun mettant son savoir-faire et son humanité en commun.

Les psy en poste, déployèrent un accompagnement actif avec de nouvelles approches afin de maintenir ce lien psychique essentiel pour que persiste un sentiment d’exister, pour les patients et auprès des proches.

Ils/elles viendront en binôme, en équipe pluridisciplinaire …, témoigner de leurs expériences, tout en mesurant encore à vif les effets d’un après-coup.

Nous vous proposons de venir partager avec eux et leurs collègues ces expériences d’un passé encore si présent.

Comment reconnaître, élaborer et penser ces vécus peut-il aider à vivre et à travailler aujourd’hui ? Et pourrait-il permettre de tenir et garder son allant ?

RENCONTRES EN RÉANIMATION ,UN ENTRE-DEUX (22 mars 2019)

La rencontre est plurielle. Qu’elle soit bonne ou mauvaise, furtive ou profonde, l’entre-deux de la rencontre transforme chacun des partenaires. Elle laisse des traces. A l’opposé, une non-rencontre serait le fait de passer à côté de quelqu’un. Quelque chose n’aurait pas lieu. Un entre-deux froid, figé s’installerait.

Toujours fortuite, la rencontre devient expérience vécue entre chacun des partenaires. Elle les engage corps et âme. Les témoignages de tous ceux qui vont au-devant de rencontres sont vivants, vibrants, emplis des sensibilités de chacun. Comment animer une rencontre en réa, le patient en serait-il le maître ?

LE TEMPS, LES TEMPS EN RÉANIMATION (30 mars 2017)

En médecine intensive, la pendule des temps…, l’horloge des malades, la comtoise des familles, la hâte des soignants, la montre du chirurgien…, et bien sûr le temps subjectif de chacun.

Et quand le temps reste suspendu, hors-temps, perdu, volé ? Le temps arrêté du trauma. Le temps de la reconstruction qui dure. Comment ce passage en réanimation inscrit pour les patients un avant et un après.

LES CORPS EN RÉANIMATION ( 10 avril 2015 )

Dans l’univers hautement technique de la réanimation et des soins intensifs La vision des corps gisants peut troubler ou même fasciner. Nos perceptions, notre sensorialité, notre corps ainsi sollicités ne risquent-ils pas de rester figés ? Si nous savons que le souffle est animation, le toucher émotion, le regard parole, alors toute manifestation du corps est à percevoir en tant que « signe d’appel » ; d’autant plus quand les êtres humains n’ont pas accès à la parole, n’avons-nous pas à prêter attention à leur corps, aussi perdus qu’ils semblent l’être, et leur attribuer une pensée et des émotions ?

LA PAROLE EN RÉANIMATION (28 février 2013)

Les malades, en soins intensifs, branchés de toutes parts, en coma parfois, sont hors du temps et du champ de la parole. Une urgence s’est imposée à AML : aller parler aux malades et à leur famille, reconnaître l’humain, dans tous ses états, là où n’être qu’un corps à sauver est déshumanisant. Il s’agit de tenter d’écouter et d’entendre au travers des mots, des silences et des signes qui apparaissent, car la parole est échange

PRÉSENCE,  EN SERVICE DE RÉANIMATION  (5 février 2010)
Se tenir là, présent, engage chacun dans ses paroles pour que réanimer ait son sens plein. Participation de l’équipe pluridisciplinaire du service des cardiopathies congénitales du Centre chirurgical Marie Lannelongue, intervention de Philippe Labro.

RÉVEILS : ENTRE DOULEUR ET DÉSIR DE VIVRE, (16 novembre 2007) L’accompagnement par divers professionnels : psychologues cliniciens, psychanalystes, musiciens en service de néonatologie, philosophe, de ces moments singuliers où se déclenchent les effets du traumatisme psychique et qui sont à entendre comme une expression vivante. – non édité -

D’UN CORPS À L’AUTRE  : RENCONTRE AVEC LE FÉMININ  (8 octobre 2005)

Application de la pratique clinique d’AML Soins Intensifs dans un service de chirurgie lourde (Hôpital Cochin) auprès de femmes atteintes d’endométriose profonde au moment singulier où l’effraction d’un acte chirurgical à visée curative met à nu la souffrance, la déchirure, la solitude et le désarroi de ces femmes.

LA  RÉANIMATION AU FIL DU TEMPS  : QUELLE PRISE EN COMPTE DE LA SUBJECTIVITÉ  DE CHACUN ? (27 mars 2004 et 7 octobre 2003)

Médecins-malades : la longue histoire d’une relation singulière. Greffe de foie avec donneurs intra-familiaux. Problèmes posés par cette technique innovante.


LÀ-BAS . . . À LA POINTE DU SUJET (3 juin 2000) 

Approche psychanalytique des personnes malades en réanimation. S’appuyant sur le postulat que toute personne, même gravement malade, est un supposé parlêtre, comment les différents acteurs des services de réanimation et de soins intensifs prennent-ils en compte le sujet et ses manifestations ?

LES ACTEURS DE LA RÉANIMATION (6 juin 1998)  

La prise en compte de la vie psychique dans un service à haut risque par divers professionnels : cadres, infirmiers, kinésithérapeutes, médecins réanimateurs, psychanalystes et psychologues, en vue d’une confrontation de leurs expériences et de leurs difficultés.


LA RÉA : UN EXPLOIT – LA VIE PSYCHIQUE DE VOS MALADES (30 mars 1996) 

Après cinq années de travail dans les services de réanimation et de soins intensifs auprès de malades en situation extrême, les cliniciens d’AML Soins Intensifs rendent compte de leur expérience.

VIVRE EN RÉANIMATION (3 avril 1993) :

Les conditions du maintien du lien psychique dans le service de réanimation du Centre hépato-biliaire de l’hôpital Paul Brousse, à Villejuif.